Illustrations numériques, été 2020

Voici quelques dessins numériques réalisés en été 2020.

Je suis photographe et j’adore dessiner. Le dessin m’aide à développer de nombreuses qualités artistiques, comme le sens de la composition ou du cadrage, la capacité à voir le cadre, et ainsi de suite. C’est un atout précieux pour mon travail en tant que photographe. Cela peut aider à créer des images plus originales et plus percutantes. Le dessin est également un excellent moyen de s’entraîner à observer attentivement les détails, ce qui peut être très utile pour la photographie. En somme, le dessin peut être un atout précieux pour tout photographe souhaitant améliorer ses compétences et son style.

" Randez-vous raté "

Dans ce dessin numérique, on voit un vieil homme de dos, assis seul sur un banc. Un grand arbre se trouve à côté du banc, et la rivière Loire coule devant lui. Cet homme vient souvent sur ce banc, et on a l’impression qu’il attend quelqu’un, mais personne ne vient. On peut imaginer qu’il réfléchit à sa vie, aux amours passées, aux amis disparus. L’atmosphère est mélancolique et contemplative. Le dessin numérique montre avec réalisme le vieil homme, le banc et l’arbre, et capture bien l’ambiance solitaire et nostalgique de la scène.

La vie sur canapé

Voici une série de dessins numériques de style artistique que j’ai réalisés. Ils montrent des gens allongés sur le canapé. Certains dorment, d’autres se reposent, d’autres jouent sur une tablette. Comme beaucoup d’entre eux ont été réalisés à la maison, on voit souvent le même coloris de canapé.

Les petits plaisirs de la vie

En arrivant au café, j’ai regardé autour de moi. Une famille était installée à une table, et seul un petit grand-père en chemise jaune m’a souri. Je lui ai souri en retour. J’ai immédiatement sorti mon carnet de dessin, comme un chasseur qui a repéré les oreilles d’un lapin.
Le serveur a apporté un menu à leur table, et le petit grand-père a choisi un baba au rhum avec un air de petit garçon très heureux. Cela me surprend toujours de voir les personnes âgées manger autant de desserts.
J’ai commencé à dessiner, mais j’ai cessé d’écouter, j’entendais seulement qu’il répétait à chaque phrase « baba au rhum » car il avait probablement de nombreuses histoires liées à ce dessert.
J’ai imaginé que le baba au rhum était sa petite madeleine de Proust et le transportait dans sa jeunesse…

Baba au rhum, illustration

Le dessin m’aide à montrer des choses que je ne peux pas montrer avec une photo. Par exemple, mes dessins peuvent capturer les émotions et les sentiments des gens de manière plus subtile qu’une photo. Ils peuvent aussi exprimer mes propres émotions et points de vue de manière plus libre et plus personnelle. En somme, le dessin est un complément précieux à ma pratique photographique, et me permet d’exprimer ma vision de manière plus complète et plus riche.

Paillote, l'espace culturel pendant le Covid

Le dessin m’aide à cacher ce qui n’est pas important dans une image. Par exemple, je peux utiliser le dessin pour masquer des éléments indésirables dans le cadre, comme des fils électriques ou des panneaux de signalisation. Je peux aussi utiliser le dessin pour ajouter des éléments qui ne sont pas présents dans la scène originale, comme des personnages ou des objets. En somme, le dessin me permet de créer des images plus équilibrées et plus harmonieuses en cachant ce qui est inutile ou perturbant.

Portrait numérique à partir de photo

Je trouve que la pratique du dessin m’aide à mieux me comprendre moi-même. C’est un peu comme une séance de psychanalyse. Lorsque je dessine, je suis obligée de me concentrer sur mes émotions et mes pensées. Cela me permet de prendre conscience de mes sentiments et de mes motivations, souvent de manière plus claire que lorsque je suis occupée par d’autres activités. Le dessin me donne l’occasion de m’exprimer librement et de laisser sortir mes émotions, ce qui peut être très cathartique. En somme, la pratique du dessin est pour moi une manière de mieux me comprendre et de mieux gérer mes émotions.

Portrait numérique à partir de photo

Voyage à Yekaterinbourg en janvier

Ce fut mon dernier voyage à la maison, où mes parents et mes grands-parents vivent. C’était l’hiver 2020, juste avant la pandémie. Dans ces images, on voit un couple âgé de dos alors qu’ils marchent en se tenant par la main par une froide soirée d’hiver. C’est probablement ainsi que mes grands-parents marchent. J’ai travaillé avec un pinceau numérique autour d’eux pour créer l’impression d’une tempête de neige. Dans d’autres images, on voit de la même manière la soupe que ma grand-mère a cuisinée, un banc près de la maison de mon ami, des gens marchant sur la glace pendant une tempête de neige, et du poisson congelé dans un magasin en tant que symbole…

Orléans, vue depuis le quai Châtelet

Le dessin numérique montre la vue depuis le quai à Orléans. On y voit une carrousel, un cinéma, un restaurant, et en arrière-plan, une cathédrale. Le dessin est réalisé dans des couleurs vives et met en valeur l’atmosphère d’un soir d’été. On ne voit pas les détails de ce dessin, mais on ressent la présence des gens dans les lignes. Cela crée la sensation d’un observateur. Les lignes évoquent les mouvements et les attitudes des personnages, mais sans les montrer explicitement. Cela donne au dessin une certaine ambiguïté et une impression de distance, comme si on regardait une scène de loin.

Je suis content de vous montrer ces dessins, que j’ai réalisés pour mon propre plaisir. Le dessin et la photographie sont des formats d’expression complètement différents, mais j’aime les deux. Le dessin me permet de créer des images plus libres et plus personnelles, tandis que la photographie capture la réalité de manière plus objective. Chacun de ces formats a ses propres avantages et limites, et j’aime les utiliser de manière complémentaire pour exprimer ma vision du monde.